Où en est Nadal ?

L’an dernier, après une première moitié de saison exceptionnelle, la fin d’exercice de Rafael Nadal s’est avérée bien compliquée pour un joueur de son standing, au point où l’on peut logiquement se demander si l’Espagnol a les moyens de revenir à son meilleur niveau. Quelques éléments de réponse…

Paisible comme Nadal ?
Après son doublé Roland-Garros / Wimbledon 2008 et sa prise de pouvoir au classement ATP, Rafael Nadal n’a eu cesse d’impressionner tous les observateurs. En effet, l’Espagnol, toujours insatiable, a remporté dans la foulée les Jeux Olympiques de Pékin 2008 puis enchainé sur des victoires de prestige lors du premier semestre 2009 (victoire à l’Open d’Australie, Indian Wells, Monte-Carlo, Rome, Barcelone). Alors autant dire qu’avant d’aborder l’édition 2009 de Roland-Garros, la natif de Manacor partait comme archi-favori.

« Pendant plus d’un mois, j’ai vécu sur une autre planète » – R. Nadal

Et pourtant, ce Roland-Garros allait se transformer en véritable cauchemar pour Nadal. Les genoux meurtris et la séparation de ses parents eurent raisons de l’ancien numéro 1 mondial… Destitué de son trône parisien dès les huitièmes de finale par le suédois Robin Soderling (à qui Nadal avait infligé un sévère 6/1 6/0 quelques semaines auparavant), Nadal devait également faire l’impasse sur Wimbledon, une autre de ses « propriétés » depuis 2008, afin de soigner ses tendinites et par la même occasion céder sa place de numéro un à Roger Federer.

Revenu à la compétition à la fin de l’été lors de la tournée américaine, Nadal manque de rythme et semble se retenir là où quelques mois auparavant il allait chercher des points dont lui seul a le secret. Son parcours à l’US Open est pourtant satisfaisant puisqu’il parvient en demi-finale, hélas en ressentant de nouvelles douleurs aux abdominaux…

« Mes genoux vont bien mais il me manque de la confiance » – R. Nadal

Rafael_Nadal
La tournée indoor ne lui permet pas d’engranger la moindre victoire. Finaliste à Shanghai, Nadal ne parvient cependant plus à gagner le moindre match contre un membre du top 10 (seule exception contre Jo-Wilfried Tsonga à Paris-Bercy) et son compteur succès reste bloqué depuis près de 6 mois… Défait lors de ses 3 matchs de poule lors du Tournoi des Maîtres londoniens, l’Espagnol parait amaigri et ses grandes gifles de coup droit ne trouvent plus leur longueur habituelle.

En ce début de saison 2010, Nadal semble aller mieux. Déjà affuté physiquement, son jeu a retrouvé l’agressivité qui lui faisait défaut ces derniers mois. Victorieux du tournoi d’exhibition d’Abu Dhabi en prenant le meilleur en finale contre Robin Soderling, l’Espagnol est passé tout près d’ouvrir son compteur en tournoi officiel à l’occasion du tournoi de Doha, où il échoue en finale devant Nikolay Davydenko, tout en ayant eu plusieurs balles de match. Apparemment revenu à son niveau après 3 semaines de coupure bien méritées en décembre dernier, et surtout une victoire en Coupe Davis face à la République Tchèque de Stepanek et Berdych, Nadal a dorénavant rendez-vous à Melbourne pour défendre son titre acquis l’an dernier lors du Grand-Chelem australien.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *