Nadal, l’incroyable preuve par 8 !

Héroïque en demi-finale contre Novak Djokovic, Rafael Nadal ajoute une nouvelle ligne à sa légende en remportant son 8ème Roland Garros face à David Ferrer.

Rafael NADAL

Rafael Nadal a décroché son huitième titre à Roland Garros, dimanche, à la faveur d’une victoire en trois manches glanée en finale face à son compatriote espagnol, David Ferrer (6-3, 6-2, 6-3). Le numéro 4 mondial devient le premier tennisman a remporter huit fois le même tournoi du Grand Chelem.

Une victoire finalement sans surprise tant l’emprise du joueur de Manacor sur ses compatriotes espagnols est importante. Sa victime du jour résume parfaitement ce sentiment lors de la cérémonie en prononçant un « Rafa est simplement le meilleur » implacable.

Félicitations à David (Ferrer) pour son tournoi, pour sa première finale à Roland-Garros et en Grand Chelem. Je suis désolé pour lui, mais il s’est bien battu. Il mérite sa place ici et je lui souhaite un brillant avenir

C’est vrai que c’est une victoire très spéciale pour moi. Je remercie les gens qui m’ont soutenu car sans eux, je n’aurais pas pu revenir là où je suis. Je n’avais jamais rêvé de réaliser cet exploit. J’ai reçu beaucoup de soutien de la part de ma famille, de mon coach Toni, de mon kiné et de tout mon entourage. Je n’ai jamais pensé que je pourrais en être là et je ne peux dire que merci à la vie de m’avoir offert ça.

Une finale avant l’heure


Alors que les 7 mois d’absence de « Rafa » et sa blessure au genou gauche avaient laissé planer un doute sur la capacité de l’Espagnol à revenir au plus haut niveau, son retour sur le circuit le place tout simplement comme numéro 1 au classement race (calculé sur l’année en cours) alors qu’il n’a pas disputé l’Open d’Australie.

Loin d’être impérial lors de ses premiers tours Porte d’Auteuil, le réveil du protégé de Toni Nadal est intervenu en quarts de finale contre Stanislas Wawrinka mais surtout lors de sa demi-finale épique face à Novak Djokovic, numéro 1 mondial. Un match qui faisait quasiment office de finale avant l’heure tant Nadal a du sortir le meilleur de lui-même avant de conclure sa quinzaine pratiquement trop tranquillement face à David Ferrer.

Nadal a désormais rendez-vous à Londres pour gommer l’une des pages les plus douloureuses de sa carrière.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *