Andy Murray, le marathon final

Andy Murray est un membre du groupe très fermé du « Big Four » à part. Fort de ses succès à Wimbledon, à l’US Open ou aux Jeux Olympiques, le Britannique n’a jamais réussi à monter tout en haut de la hiérarchie mondiale.

Une fin de saison 2016 supersonique et…

Si au sortir de son premier sacre à Roland Garros, on avait dit à Novak Djokovic et ses plus de 3000 points d’avance au classement qu’ils vivraient une fin de saison à haut risque pour la place de numéro 1 mondial, il y a fort à parier que la question aurait fait rire l’auditoire.

Pourtant, cet écart a fondu à près de 1000 points (voir A savoir). Suffisant pour que le Serbe reste maître de son destin. Mais l’enjeu de l’US Open va être de taille. En cas de succès, Murray se rapprocherait énormément du trône. Il s’y installerait si Djokovic ne dépassait pas les demi-finales.

Pour ma part, je pense qu’Andy le mérite amplement ! 🙂 Joueur ultra complet, possédant tous les coups du tennis, compétiteur hors norme et depuis 2 saisons, joueur tout terrain au point d’en faire un favori désormais sur chaque épreuve qu’il dispute.

A savoir

Si l’ATP avait attribué les 750 points qui étaient, jusqu’à Londres 2012, promis au vainqueur des Jeux Olympiques, tout autre résultat qu’un sacre de Novak Djokovic à l’US Open le laisserait à la portée d’Andy Murray.

Pour finir, une vidéo des plus beaux points de la demi-finale des Jeux Olympiques 2012 entre Novak et Andy. Vierge de tout titre en Grand Chelem, l’Ecossais remportera quelques jours plus tard ses premiers Jeux Olympiques. Un match clé avant de réussir, enfin, à débloquer son compteur dans les grands tournois ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *